Le retour en force du barbier

bd ca

Le retour en force du barbier

 

Comme nous l’avions évoqué précédemment dans plusieurs articles, la barbe revient à la mode ces dernières années, c’est un fait. Mais qui dit barbe dit entretien de celle-ci. S’il existe des outils pour prendre soit même soin de sa pilosité faciale, quoi de mieux pour cela que les mains expertes d’un barbier ? S’il existe encore peu de salons intégralement dédiés a la taille de la barbe, la profession est de plus en plus mise en avant. Pour illustrer cela, nous allons prendre deux exemple de salons de barbier éphémères sur deux événements au rayonnement international et apporter des éléments de réponse à leur présence.

 

Dour festival, le barbier pour hipsters

 

Le Dour festival est un des plus importants festivaux européens tant en terme de fréquentation que de qualité et éclectisme de la programmation. Si le festival a fait parler de lui cette année pour des saisies record de drogues en tout genre par la police belge, il propose tout de même en son sein de nombreuses activités réparties sur divers stands. Ainsi, on retrouve les classiques tatouages temporaires, un bar à oxygène ou encore des stands de vente d’objets et de vêtements. Mais le festival n’étant pas comme les autres, vous seriez surpris par les laveurs de mains, et encore plus par son barbier. Si laveurs de mains et barbier sont des activités assimilées aux hipsters, tout le monde s’est finalement prêté au jeu par curiosité, ou réel désir de faire un brin de toilettes. Victime de son succès, le stand du barbier était accessible après plusieurs dizaines minutes de queue en permanence. Cependant, Dour est un festival où la population est en très grande majorité composée de jeunes entre 18 et la trentaine d’années. Il n’est donc finalement pas si surprenant d’y trouver un stand barbier dans la mesure où le retour en force de la barbe est une mode qui touche principalement les jeunes. Passons maintenant à un événement où la présence d’un barbier est un peu plus surprenante.

 

Village départ du tour de France, le barbier populaire

 

Si le tour de France est connu pour ses stands sponsorisés par des grandes marques qui profitent de l’occasion pour faire leur publicité, la présence d’un barbier était inédite. Sélectionné par la marque BIC pour son amour du vélo par rapport à ses concurrents, et son savoir-faire, Hervé Boibessot a officié tous les jours entre 8h et 12h avant chaque épreuve. Le barbier qui s’occupe d’habitude des barbes des toulousains dans son salon O Cofador a ainsi pu s’occuper des barbes des coureurs, journalistes, et autres suiveurs de la grande boucle. Sa présence sur la compétition montre bien le fait que le renouveau de la barbe a dépassé la culture jeune ou hipster. Si ceux-ci en sont les principaux porteurs, la barbe reste accessible à tous. La présence d’un barbier sur un événement dont les jeunes ne sont pas la cible montre bien que la barbe est de retour sur les visages de tous les âges.